Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juin 2014 7 08 /06 /juin /2014 20:35
Toise à bougies

Descendu d’un soleil où brûle le cristal

Le feu divin de l’astre éblouit de sa manne

Les ombres qu’ensorcelle un étendard de banne

Jeté sur le toit noir d’un sinistre hôpital.

 

Des outres contenant des gouttes de métal

Brisent de leur poids mort les chaînes d’un arcane

Et répandent du sel au bout d’un bec-de-cane

Qui touche de sa pointe une toile d’étal.

 

Sous les cercles gravés dans un bassin d’ivoire

Gisent les premiers mots d’un monde dérisoire

Oublié de la nuit comme un phare en danger.

 

Et si les derniers vers d’une chanson d’ivrogne

Renvoyaient le destin à sa dure besogne,

Faudrait-il pour autant aduler l’étranger ?

 

Francis Etienne Sicard Lundquist ©2014

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Lettres de soie rouge - dans Griffes d'orties
commenter cet article

commentaires

stellamaris 11/06/2014 07:47

Après deux poèmes plus figuratifs - mais non moins beaux - tu retrouves ici ton surréalisme toujours aussi fascinant... Toujours superbe, Francis ! Avec toute mon amitié.

Lettres de soie rouge 18/06/2014 19:08

Merci, cher Stellamaris,
Très juste et très vrai. Le surréalisme me hante parfois, peut-être lorsque je traverse des temps plus profonds dont les remous remontent jusqu'à l'encre. Mais je suis toujours attentif à ne pas les laisser dominer chaque jour de leurs griffes de fer.
Merci de tout cœur encore une fois,
FE

  • Lettres de soie rouge
  •  Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude
  • Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude

Recherche