Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juillet 2014 4 03 /07 /juillet /2014 18:20
Freiheit

Quelques gouttes de sel coulent sur la peau tendre

D’un jour naissant de l’aube et du souffle divin

D’une étoile éblouie au masque d’un devin

Que les forges du ciel recouvrent de leur cendre.

 

Des marques de fer blanc d’où le monde s’engendre

Ruissellent de la nuit aux crocs d’un échevin

Qui s’abreuve du vent comme il boirait du vin

Sans le moindre scrupule et presque sans comprendre.

 

Hurlant sous la douleur de ne pouvoir pleurer

Des femmes par leur jeu commencent d’apeurer

Les hordes de regards posés sur la faïence.

 

Puis ce seront des cris qui couvriront les toits

D’une craie embellie aux couleurs des endroits

Où reposent des saints sous un dais de silence.

 

Francis Etienne Sicard Lundquist ©2014

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Lettres de soie rouge - dans Griffes d'orties
commenter cet article

commentaires

stellamaris 04/07/2014 12:21

Magnifique, Francis ; le vers 9 est d'anthologie ! Avec toute mon amitié.

Lettres de soie rouge 11/07/2014 18:23

Cher Stellamaris,
encore une fois je suis très touché par votre sensitivité à cette page et l'élection du 9 ème alexandrin au rang d'anthologique est une source infinie de joie pour moi.
Merci encore de tout cœur,
FE

Dominique 04/07/2014 05:48

Que la musique des mots est belle!

Lettres de soie rouge 11/07/2014 18:21

Merci Dominique,
merci de tout cœur,
Cordialement,
FE

  • Lettres de soie rouge
  •  Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude
  • Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude

Recherche