Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 août 2014 1 18 /08 /août /2014 20:57
Les rêves

Ils se glissent toujours à l’ombre du sommeil

Et remplissent nos yeux d’une poudre d’étoile

Dont parfois le matin nous écartons le voile

Comme une graine d’or arrachée au soleil.

 

Leur visage sans voix masqué d’un flot vermeil

Chuchote des secrets  sous le couvert d’un poêle

Tendu entre les mots et les morceaux de toile

Que nos bras fiévreux déchirent au réveil.

 

Ils creusent nos désirs jusqu’à la jalousie

Laissant leur bouche en feu attiser l’hérésie

Sous nos pas égarés par le plaisir d’oser.

 

Puis ils quittent la nuit et notre dernier souffle

Tandis que notre cœur las de se reposer

Nous ouvre le cercueil d’une vieille pantoufle.

 

Francis Etienne Sicard Lundquist ©2014

Partager cet article

Repost 0
Published by Lettres de soie rouge - dans Griffes d'orties
commenter cet article

commentaires

Lettres de soie rouge 19/08/2014 21:20

Chers Dominique et cher Stellamaris,
Votre admirable conversation autour de ce point litigieux m'enchante car elle illustre avec quelle précision vous lisez et commentez les textes. Merci pour tant d'attention dont je tire le plus grand enseignement, La qualité de la rime est essentielle dans un sonnet parce qu'elle est l'élément centrale de la musicalité de la page. Je suis parfois perplexe dans le choix de la rime car après tant de pages publiées, elles se répètent et donnent l'impression d'une pauvreté que la cadence de mon écriture ne peut pas masquer. Toutefois je cherche toujours à éviter l'emploi constant de certains mots. Curieusement je suis moi aussi pris dans les filets du texte et je ne remarque pas ces aspects, alors que vous les soulignez avec bonheur;.

Merci encore à tous les deux et moi aussi j'attends avec impatience l'avis pontifical de Floramed.
Cordialement,
FE

Cigalette 106 19/08/2014 18:20

Bonsoir superbe! magnifique merci bonne soirée

Lettres de soie rouge 19/08/2014 21:33

Merci chère Cigalette 106,
les mots tissent des liens invisibles et diaphanes que les êtres parfois prennent pour des nuages.
Cordialement,
FE

Stellamaris 19/08/2014 14:42

Une pure splendeur, Francis ! Avec toute mon amitié.

Lettres de soie rouge 19/08/2014 21:23

Chers Dominique et cher Stellamaris,
Votre admirable conversation autour de ce point litigieux m'enchante car elle illustre avec quelle précision vous lisez et commentez les textes. Merci pour tant d'attention dont je tire le plus grand enseignement, La qualité de la rime est essentielle dans un sonnet parce qu'elle est l'élément centrale de la musicalité de la page. Je suis parfois perplexe dans le choix de la rime car après tant de pages publiées, elles se répètent et donnent l'impression d'une pauvreté que la cadence de mon écriture ne peut pas masquer. Toutefois je cherche toujours à éviter l'emploi constant de certains mots. Curieusement je suis moi aussi pris dans les filets du texte et je ne remarque pas ces aspects, alors que vous les soulignez avec bonheur;.

Merci encore à tous les deux et moi aussi j'attends avec impatience l'avis pontifical de Floramed.
Cordialement,
FE

Rick 19/08/2014 07:10

Love this! It has 'magic' touches, and your skill in putting it together amazes me! Rick

Lettres de soie rouge 19/08/2014 22:43

Merci cher Stellamaris,
Je suis soulagé car le doute envahissant mon esprit mes veines se gonflaient de honte et j'étouffais d'angoisse ! Merci pour votre recherche et surtout transmettez mon admiration et ma gratitude a Floramed pour une telle connaissance de la langue et de la poésie.

Stellamaris 19/08/2014 22:33

Bonsoir à tous les deux, voici la réponse de Flormed. Comme je le pensais, il n'y a donc aucun problème pour ton poème, Francis ! Avec toute mon amitié.

Bonsoir, très cher ami

• En API, le mot "poêle" est transcrit de deux façons :
-[pwal] → le son [ wa] = oi est court comme dans "poil" qui est un homophone de "poêle"
-[pwɑ:l]→le son [ wɑ:] = oi est plus long avec une tendance à prononcer [pwεl] (fausse prononciation)

•Selon la première prononciation, le mot "poêle" peut rimer avec les mots tels que 'toile", "voile"...


→Dans un sonnet de Tristan Corbière :

Museleur de voilette ! un baiser sous le voile
T'attend... on ne sait où : ferme les yeux pour voir.
Ris : Les premiers honneurs t'attendent sous le poêle.

•D'ailleurs les mots terminés par "oite" ou "oîte" riment entre eux. La prononciation indiquée par Littré ne l'empêche pas !

→Les volilà dans un quatrain de Théophile Gautier

Et je ne vois plus, dans sa boîte,
Le fin ressort du balancier
Aller, venir, à gauche, à droite,
Ainsi qu'un papillon d'acier.

---

Toutes mes amitiés

Lettres de soie rouge 19/08/2014 21:22

Thank you so much for your amezement ! SW

Dominique 19/08/2014 04:37

Cette évocation du monde onirique est très belle, mais je m'interroge sur la rime poêle/toile qui étonne un peu au plan visuel et qui ne donne pas exactement le même son, poêle étant plus bref que toile (à mon idée), ce que semble confirmer le Littré : [poî-l'] et [toi-l']
J'espère que quelque spécialiste viendra ici nous éclairer !

Lettres de soie rouge 19/08/2014 21:34

Chers Dominique et cher Stellamaris,
Votre admirable conversation autour de ce point litigieux m'enchante car elle illustre avec quelle précision vous lisez et commentez les textes. Merci pour tant d'attention dont je tire le plus grand enseignement, La qualité de la rime est essentielle dans un sonnet parce qu'elle est l'élément centrale de la musicalité de la page. Je suis parfois perplexe dans le choix de la rime car après tant de pages publiées, elles se répètent et donnent l'impression d'une pauvreté que la cadence de mon écriture ne peut pas masquer. Toutefois je cherche toujours à éviter l'emploi constant de certains mots. Curieusement je suis moi aussi pris dans les filets du texte et je ne remarque pas ces aspects, alors que vous les soulignez avec bonheur;.

Merci encore à tous les deux et moi aussi j'attends avec impatience l'avis pontifical de Floramed.
Cordialement,
FE

Lettres de soie rouge 19/08/2014 21:21

Chers Dominique et cher Stellamaris,
Votre admirable conversation autour de ce point litigieux m'enchante car elle illustre avec quelle précision vous lisez et commentez les textes. Merci pour tant d'attention dont je tire le plus grand enseignement, La qualité de la rime est essentielle dans un sonnet parce qu'elle est l'élément centrale de la musicalité de la page. Je suis parfois perplexe dans le choix de la rime car après tant de pages publiées, elles se répètent et donnent l'impression d'une pauvreté que la cadence de mon écriture ne peut pas masquer. Toutefois je cherche toujours à éviter l'emploi constant de certains mots. Curieusement je suis moi aussi pris dans les filets du texte et je ne remarque pas ces aspects, alors que vous les soulignez avec bonheur;.

Merci encore à tous les deux et moi aussi j'attends avec impatience l'avis pontifical de Floramed.
Cordialement,
FE

Dominique 19/08/2014 17:20

Cher Stellamaris
Bien entendu ça me semble correct, mais j'ai voulu pinailler un peu ; c'est intéressant et distrayant de se pencher ainsi sur les vers, et ça permet aussi d'en savourer la substance
L'ami FE nous fournit une intéressante matière à disserter mais cela dit, on peut et même on doit savourer comme un bon vin, sans pour autant l'analyser chimiquement !!!
Je profite de cet échange pour t'inviter à aller faire un tour sur mon blog si tu a le temps, la rubrique poésie peut t'intéresser. Bien amicalement
http://monpetitjournaldicietdailleurs.over-blog.com/

Stellamaris 19/08/2014 14:45

Bonjour Dominique, ta question m'intéresse. La différence d'orthographe n'a aucun impact sur la qualité de la rime ; par contre, au plan de la prononciation, ça me semble correct mais sans certitudes. J'ai posé la question à mon ami Flormed du forum Poesis (http://poesis.forumactif.org/), que je considère comme mon maître en poésie classique ; dès que j'ai sa réponse, je la retranscrirai ici

Avec toute mon amitié.

  • Lettres de soie rouge
  •  Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude
  • Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude

Recherche