Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 février 2015 4 26 /02 /février /2015 22:19
Fastes d'éternité

Comme une grappe d’or au parfum de  jonquille

Le vitrail de la mer scintille au firmament

D’où goutte un peu de miel au bout d’un filament

Dont les boucles de vent se parent de vanille.

 

Les goûts et les couleurs offrent sous leur mantille

Des paradis perdus par le chuchotement

De vagues souvenirs dont le seul mouvement

Tourne autour de la nuit pendue à sa faucille.

 

C’est au bruit de la chair que des fleurs de cristal

Dérobent au soleil son sceptre de métal

Ensemençant le sable avec de la magie.

 

Le monde quitte l’aube au cœur de son sommeil

Et glisse aux mains du temps une clef de vermeil

Qui ouvre le sérail aux larmes de bougie.

 

Francis Etienne Sicard Lundquist ©2015

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Lettres de soie rouge - dans Soierie de marbre
commenter cet article

commentaires

Stellamaris 27/02/2015 12:15

Une profonde paix émane de ce poème, ce n'est pas si courant chez, toi, Francis, et c'est magnifique ! Avec toute mon amitié.

Rick 27/02/2015 07:09

Splendid weaving of thought and word into a soft fabric of colourful meaning.

DA 27/02/2015 00:43

(...)

  • Lettres de soie rouge
  •  Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude
  • Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude

Recherche