Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 22:35
Brassée d'espace

A la fontaine d’or un ange en barbotine

Trempe ses doigts de fleurs dans des flaques de ciel

Pour caresser la mer dont les baisers de miel

Parfument les cyprès d’une touche câline.

 

Des traces de couleurs empaillent l’opaline

D’un vitrail de nuage où s’abreuvent de fiel

Les crabes de l’étang et les mots au pluriel

Qui tachent les cahiers de leur cruelle épine.

 

Des masques habités par des yeux de rubis

Regardent les flamands aux désirs ébaudis

Par le souffle marin d’une barque de moire.

 

Longtemps l’ombre du jour repousse le sommeil

Aux portes de la nuit que des gens sans histoire

Percent alors d’un clou qui rouille le soleil.

 

Francis Etienne Sicard Lundquist ©2015

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Lettres de soie rouge - dans Soierie de marbre
commenter cet article

commentaires

Stellamaris 21/03/2015 10:21

Encore une pure merveille poétique, totalement onirique, Francis ! Avec toute mon amitié.

DA 21/03/2015 00:19

ton ange en barbotine vaut bien un clin d’œil amical car sous l'argile, je l'ai imaginé habillé d'une barboteuse...

  • Lettres de soie rouge
  •  Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude
  • Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude

Recherche