Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mars 2015 1 09 /03 /mars /2015 21:59
Gazouillis d'astres

Comme la neige poudre un revers de fourrure

D’un sucre de ciel gris qui fond au bout d’un fil

Ainsi glisse le temps dont le constant profil

Creuse l’or et l’argent d’une large échancrure.

 

Un gant de satin noir tourne dans la serrure

Une clef de porphyre à l’odeur de grésil

Dont les lèvres d’un chat dévorent le pistil

Sous le porche d’un temple à la sobre parure.

 

De la poche du soir tombe un peu de couleur

Sur des roches de sel où soudain une fleur

Blottit son oriflamme au creux de la banquise.

 

Car presque sans bouger le regard d’un serpent

Couve de son venin le toit d’une remise

Où sautille un oiseau qui joue au chenapan.

 

Francis Etienne Sicard Lundquist ©2015

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Lettres de soie rouge - dans Soierie de marbre
commenter cet article

commentaires

Stellamaris 10/03/2015 19:49

Une merveille poétique, Francis ! Avec toute mon amitié.

Rick 10/03/2015 06:51

An adventure into images, thoughts and feelings, and an illumination of hidden meanings.

  • Lettres de soie rouge
  •  Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude
  • Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude

Recherche