Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mars 2015 5 27 /03 /mars /2015 21:43
Paysage sans fin

Rougi par la beauté d’une larme en buvard

L’oracle porteur d’or traverse la prière

Avec des mots crochus qu’il porte en bandoulière

Comme un fils de la nuit armé de son poignard.

 

Des branches de palmier fouillent dans le brouillard

Les citernes d’eau vive où se meurt la rivière

Jaillie aux doigts du soir au creux de cette ornière

Dont la boue éclabousse un souffle de foulard.

 

Des femmes en sari tamisent sous la pluie

Le sable d’une dune où le blizzard essuie

Le cristal d’un soleil pâlissant de désir.

 

Souvent les yeux fermés cherchent une fontaine

Ebruitant dans l’été des gestes de plaisir

Qui figent l’univers tissé d’un brin de laine¨   

 

Francis Etienne Sicard Lundquist ©2015

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Lettres de soie rouge - dans Soierie de marbre
commenter cet article

commentaires

Rick 28/03/2015 14:02

It isn't the 'literalness' of the word nor the image: It is where you are transported to...

Stellamaris 28/03/2015 11:34

Encore une splendeur, Francis ! Avec toute mon amitié.

DA 28/03/2015 00:06

(........................)

  • Lettres de soie rouge
  •  Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude
  • Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude

Recherche