Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mars 2015 1 02 /03 /mars /2015 21:13
Toison de larmes

En écartant les mots des pages du désir

Les dunes du désert recouvrent de leur soie

Le sommeil d’une étoile où le soleil déploie

Un voile de corail si fragile à saisir.

 

Quand s’approche le jour qui commence à rosir

Par delà l’horizon un étendard flamboie

Comme un torchon de vent qui brusquement tournoie

Entre les tours de marbre et la peur de choisir.

 

Des mèches de silence éveillent la nature

Et gonflent les bateaux d’un rêve d’aventure

Dont la mer cache encor le flamboyant récit.

 

De la voûte du ciel tombe enfin une poudre

Que le sel de la terre a du mal à dissoudre

Tant est grand le rébus que le soir obscurcit.

 

Francis Etienne Sicard Lundquist ©2015

Partager cet article

Repost 0
Published by Lettres de soie rouge - dans Soierie de marbre
commenter cet article

commentaires

Rick 03/03/2015 06:47

You are always stretching, straining to reach an elusive beauty of expression. Fabulous!

DA 02/03/2015 23:23

Un pied de trop amigo vers 4, ce doit être un voile plutôt qu'une voile

Stellamaris 02/03/2015 23:28

Oups, j'ai l'oeil moins aiguisé ce soir que d'habitude !

Stellamaris 02/03/2015 21:50

Encore une pure splendeur, Francis, je suis sous le charme !

Avec toute mon amitié.

  • Lettres de soie rouge
  •  Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude
  • Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude

Recherche