Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juillet 2015 5 17 /07 /juillet /2015 21:16
Verroterie de vers

 

 

A l’ouvrage du temps les outres de la nuit

Versent sur les palais des ruisseaux de poussière

Qui lèchent les miroirs de leur langue princière

Sans pour autant saisir le brouillard qui s’enfuit.

 

Un parfum inconstant que le désir poursuit

Tache l’or des lambris et la peau de sorcière

D’une ombre dérobant dans une gibecière

La clef d’un continent que le vent a détruit.

 

Quelques débris de mots et des bouches de nacre

Flottent dans de l’encens au prix d’un simulacre

Plongeant le ciel d’été dans un brasier ardent.

 

Les feuilles du soleil dont la couleur se fane

Soudain bavent du sang qu’une obscure gitane

Souille de son regard percé d’un cri strident.

 

Francis Etienne Sicard Lundquist ©2015

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Lettres de soie rouge - dans Soierie de marbre
commenter cet article

commentaires

annie 18/07/2015 15:51

Bonjour Francis,
Je me laisse conduire par les mots sans plus chercher à traduire. Leur seule beauté me suffit !
Amitiés.
Annie

Francis Etienne 18/07/2015 20:24

Chère Annie, Quel magnifique commentaire qui traduit si fortement vos impressions
merci de tout coeur
Cordialement,
FE

Stellamaris 18/07/2015 08:34

Je me régale, Francis ! Avec toute mon amitié.

Francis Etienne 18/07/2015 20:25

Merci, cher Stellamaris,
votre plaisir à lire ce texte est ma récompense de l'avoir écrit.
.
Cordialement,
FE

  • Lettres de soie rouge
  •  Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude
  • Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude

Recherche