Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 août 2015 7 30 /08 /août /2015 20:23
Bougie de laque

Sous sa parure d’or la rade se blottit

Contre une mousse pâle aux reflets d’émeraude

Que le doigt d’une fée habilement ravaude

A l’aiguille d’un vent que la nuit travestit.

 

Des oiseaux fatigués presque sans appétit

Déchirent de leurs becs une bâche en thibaude

Qui couvre l’horizon où déjà la nuit rôde

Entre des murs de fer que le brouillard sertit.

 

Des gouttes de safran tachent le sable humide

Puis percent de leurs dents un pan de pyramide

Révélant les secrets des fosses de la mort.

 

Or près d’un temple vide au bord d’un lac de lave

Une voile qui claque en revenant au port

Annonce le retour d’un sinistre conclave.

 

Francis Etienne Sicard Lundquist ©2015

Partager cet article

Repost 0
Published by Lettres de soie rouge - dans Soierie de marbre
commenter cet article

commentaires

annie 03/09/2015 21:00

Bonsoir cher Francis,
Une photo qui trouble la lecture car je pensais y lire un quelconque hommage aux fleurs !
Mais vous aimez surprendre et vous réussissez, ici plane du mystère à nouveau...
Mes bravos Francis et mon amitié.
Annie

  • Lettres de soie rouge
  •  Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude
  • Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude

Recherche