Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 août 2015 4 06 /08 /août /2015 20:38
Conte du soir

Au parloir du silence une ombre aux mains de lin

Glisse des plis de temps dans un ventre de cruche

Où repose le miel d’une bruyante ruche

Déguisant le soleil sous un mot sibyllin.

 

L’horizon maquillé par des feux au déclin

Pétrit la pâte d’or d’un nuage en peluche

Dont l’émail se colore aux parois d’une huche

D’un éclat écarlate aux doigts de gobelin.

 

Des ronces de trésors et des brins de ficelle

Attachent l’aube noire au bout d’une étincelle

Qui flamboie au zénith comme une étoile à trous.

 

Le pouvoir d’une image ouvre alors la mémoire

Et brisant le cristal de nos puissants verrous

Verse sur nos sommeils le songe d’une histoire.

 

Francis Etienne Sicard Lundquist ©2015

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Lettres de soie rouge - dans Soierie de marbre
commenter cet article

commentaires

annie 07/08/2015 18:55

Je ne citerai pas une strophe, impossible, je les aime toutes...
Comme vous savez bien conter Francis.
J'ai déjà un refuge là où vous savez voici que j'en possède un autre grâce à vous, MERCI.
Amitiés.
Annie

Francis Etienne 09/08/2015 20:22

Que votre commentaire me touche et qu'il exprime avec délicatesse une grande joie que je partage avec humilité et amitié.
Cordialement,
FE

  • Lettres de soie rouge
  •  Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude
  • Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude

Recherche