Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 août 2015 4 13 /08 /août /2015 20:30
Paradigme d'ouvrage

 

Comme le coton gris de leurs ailes de rêve

Les nuages du soir se couchent dans le port

Fondant des bruits de sable aux larmes de la mort

Qui rôde à pas de loup tout le long de la grève

 

Des feuilles de soleil d’où saigne de la sève

Colorent l’orient d’une armature d’or

Dont les arches de pluie abritant un trésor

Rougissent sans désir dans le jour qui s’achève.

 

Les pages d’un journal content alors la peur

De perdre au tribunal le reste d’un labeur

Dont toute la richesse émeut la vantardise.

 

Chaque mot déposé sur les pages du ciel

Marbre de son reflet ce goût de friandise

Qui tourmente les cœurs enrubannés de miel.

 

Francis Etienne Sicard Lundquist ©2015

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Lettres de soie rouge - dans Soierie de marbre
commenter cet article

commentaires

annie 14/08/2015 18:14

Des mots qui me laissent ici bien perplexe... Je suis trop pragmatique pour tout saisir et ça me désole bien... Mais je me régale toujours de vos images Francis tant le rythme en est agréable.
Mes félicitions renouvelée.
Amitiés.
Annie

Francis Etienne 14/08/2015 18:27

Encore une fois merci Annie pour votre commentaire qui est si sincère et dans lequel je retrouve votre amitié.
Merci encore de tout coeur,
Cordialement,
FE

  • Lettres de soie rouge
  •  Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude
  • Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude

Recherche