Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 octobre 2015 3 28 /10 /octobre /2015 22:58
Chiffon d'éternité

Aux bouches du silence où s’abreuve la nuit

Viennent boire parfois sous l’or d’une guipure

Des femmes en sari dont le regard épure

Le galbe d’une étoile à la pâte de fruit.

 

L’ombre fond son métal au sucre d’un biscuit

Comme un parfum de mangue à la douceur si pure

Que le vent du désert couvre de sa jaspure

Une dune soufflée au plumage d’un bruit.

 

La rouille ronge l’eau d’une goutte de sable

Et mouille le satin d’un drap insaisissable

Tendu contre le ciel au-dessus de la mer.

 

Quelques perles de sang roulent sur le rivage

Puis sombrent dans l’oubli d’un capiteux breuvage

Que la vague dilue à son ressac amer.

 

Francis Etienne Sicard Lundquist ©2015

Partager cet article
Repost0

commentaires

F
Pour moi chère Annie, c'est toujours un plaisir de vous retrouver sur le recto de cette page et de lire votre commentaire si généreusement touchant,<br /> Merci encore de tout coeur, <br /> Cordialement, <br /> FE
Répondre
A
Bonsoir Francis, <br /> Je reviens me régler ici de nouveau de ce sonnet gourmand d'éternité...<br /> A bientôt et mon amitié.<br /> Annie
Répondre

  • Lettres de soie rouge
  •  Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude
  • Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude

Recherche