Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 janvier 2016 4 21 /01 /janvier /2016 22:13
Page de vent

A la toise du temps les uns jettent des sorts

Les autres effrayés par des bouts de bougie

Cachent les pièces d’or portant leur effigie

Dévorée en silence au fond des coffres-forts.

 

D’autres pendus au ciel pèsent l’âme des morts

Comme des cambusiers dont les tours de magie

Effacent de la veille une image d'orgie

Où périrent des mots sans aucuns réconforts.

 

Parfois près des parois d’une antique chapelle

Un mendiant blotti tend sa triste coupelle

Vers une main gantée offrant la charité.

 

Le monde s’engourdit avec indifférence

Sous le poids de l’orgueil et de l’incohérence

Mais qu’importe pleurer en pleine obscurité ?

 

Francis Etienne Sicard Lundquist ©2016

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Lettres de soie rouge - dans Flocons de temps
commenter cet article

commentaires

sortilege 24/01/2016 10:57

... et sans personne pour consoler, puisque le monde est rempli de Solitudes

Lettres de soie rouge 30/01/2016 18:35

Merci cher sortilège pour ce commentaire et cette opinion qui me renforce dans l'idée d'un partage.
Cordialement,
FE

  • Lettres de soie rouge
  •  Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude
  • Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude

Recherche