Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 janvier 2016 5 15 /01 /janvier /2016 19:49
Réverbère sans lune

Des tiges de bambous barrent l’éternité

D’une claie ondoyante où des masques d’argile

Ecorchent leur visage à la peau si fragile

Contre un four de sommeil en toute impunité.

 

Au fond d’un lac de soie où bout l’humanité

Des roches en couleur racontent l’évangile

En forgeant dans leur cœur la griffe d’un strigile

Qui glisse sur le ciel avec divinité.

 

L’arbre de la naissance aux racines de songe

Portent les premiers fruits où le ver du mensonge

Ronge déjà la nuit et l’âme des humains.

 

Les Parques et les Sphinx se partagent le monde

Et soufflent sur le temps de leur haleine immonde  

Des mots écrits pourtant par de divines mains.

 

Francis Etienne Sicard Lundquist ©2016

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Lettres de soie rouge - dans Flocons de temps
commenter cet article

commentaires

annie 08/02/2016 17:58

Bonsoir Francis,
Quel don pour conter le début du monde et l'éternité puisque nul n'en connaît la fin !
Quant à l'âme humaine, que de poètes l'ont sondée... Elle n'est pas toujours bien belle !

"L’arbre de la naissance aux racines de songe

Portent les premiers fruits où le ver du mensonge

Ronge déjà la nuit et l’âme des humains."

J'aime beaucoup !
Amitiés.
Annie

  • Lettres de soie rouge
  •  Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude
  • Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude

Recherche