Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2016 1 01 /02 /février /2016 22:35
Douves et vagues

La berge s’est fanée au cœur de la rivière

Comme une fleur d’été dont l’éclat resplendit

Parmi les rochers nus que la nuit interdit

Aux risques de toucher le cœur d’une bouvière.

 

Des lances de sapins en guise de civière

Gardent de leur silex le regard d’un bandit

Vêtu de peaux de rat que le temps a maudit

En semant sur le sol de la sansevière.

 

Une corde tendue entre des troncs moussus

Tisse une toile en or dont les soyeux tissus

Recouvrent les galets d’une nappe de neige.

 

Mais dans un pot de grès un peu de vif-argent

Brûle le fond du ciel en un tour de manège

Et détruit notre mort tout en nous égorgeant.

 

Francis Etienne Sicard Lundquist ©2016

Partager cet article

Repost 0
Published by Lettres de soie rouge - dans Flocons de temps
commenter cet article

commentaires

  • Lettres de soie rouge
  •  Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude
  • Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude

Recherche