Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mai 2016 4 19 /05 /mai /2016 21:37
Les anges

Sur la page d’un ciel tendu d’un bout de moire

Ils tracent le soleil à la plume d’airain

Et versent de la chaux dans un long souterrain

Dont ils creusent les murs dans des trous de mémoire.

 

Des larmes de sulfure à la forme de poire

Coulent de leur regard comme un bruit de refrain

Dont les orgues du temps déchiquettent le grain

Sous le souffle puissant de leurs tuyaux d’ivoire.

 

Parfois leurs langues d’or surgissent d’un vitrail

Et brûlent les serpents jaillis d’un soupirail

Sans déchirer leurs mots ni leurs aubes de soie.

 

Ils dévorent alors ces brumes de satin

Que les démons souvent étourdis par la joie

Confondent avec l’eau qui forge le matin.

 

Francis Etienne Sicard Lundquist ©2016@Shortédition

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Lettres de soie rouge - dans Mosaïque de mots
commenter cet article

commentaires

  • Lettres de soie rouge
  •  Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude
  • Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude

Recherche