Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juin 2016 1 13 /06 /juin /2016 21:47
Ciboire de brouillard

Sous la trappe des mots grouille le goût humide

Des lèvres de l’enfance et du premier frisson

Que l’ombre de la nuit cache dans son buisson

Lorsque le temps se boit comme un souffle timide.

 

Des livres érigés en haute pyramide

Cachent sous leurs couleurs une riche moisson

Que la pluie et le vent au cœur de la mousson

Gonflent d’un jeu d’éclairs sur une terre aride.

 

Les pages d’un miroir où se jette l’oubli

Enchâssent dans leur chair un silence affaibli

Par le soupir du soir que la mer entrebâille.

 

Une harpe lointaine égraine un chapelet

Dont la clameur se fond à la douce grisaille

De quelques taches d’encre et referme un volet.

 

Francis Etienne Sicard Lundquist ©2016

Partager cet article

Repost 0
Published by Lettres de soie rouge - dans Mosaïque de mots
commenter cet article

commentaires

Rick 14/06/2016 06:06

An amazing tapestry of colourful and emotive words!

Lettres de soie rouge 14/06/2016 07:41

Thank you once again for this comment. I appreciate it very much.
SW

  • Lettres de soie rouge
  •  Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude
  • Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude

Recherche