Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 avril 2011 4 21 /04 /avril /2011 22:19

 

 

 

DSCF0045.JPG

 

 

 

Miroir et baldaquin, dentelle âme et soierie

Cachant regards d’amour et soupirs de plaisir,

Content dans les boudoirs des mots qui font rosir

La nacre des teints purs enivrés d’ambroisie.

 

Une main en tremblant trahit la félonie

D’un galant infidèle assurant de mourir

Au chant d’un rossignol qui presse de partir,

Eveillant le matin de sa gorge fleurie.

 

La moire des étangs, qu’une lueur de perle

Tisse aux cimes du jour, habille un ange blanc

Dont la voix en muant babille comme un merle.

 

Dès que le clocher sonne aux premières matines,

Le cloitre, le château, le jardin et le banc,

Exultent de splendeur, sous des larmes ambrines.

 

 

Francis Etienne Sicard Lundquist ©2011

Partager cet article

Repost 0
Published by lettresdesoie - dans pages en larmes
commenter cet article

commentaires

stellamaris 22/04/2011 10:06



Magnifique, Francis !


(manque une syllabe au vers 1)


 


Toute mon amitié.



  • Lettres de soie rouge
  •  Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude
  • Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude

Recherche