Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 avril 2011 3 20 /04 /avril /2011 22:02

 

 

 

DSCF0357.JPG

 

 

 

Luxueux rameau de pluie aux ratures d’émail,

Le palais se blottit sous un dais de tentures,

Dont les dents de soleil croquent les épissures

De torons de lumière aux couleurs de vitrail.

 

Au fluide parasol d’un immense gemmail,

S’abrite le satin d’un bouquet de sculptures,

Qu’une brise marine hale de ses armures,

Comme un voilier de sable au baiser de l’aigail.

 

Des flambeaux de poisons brûlent leurs mèches brunes

Qu’une vague de nuit perce de son stylet

D’où gouttent par instants des larmes de fortunes.

 

Or Carthage endormie aux charmes des busines

S’éveillera bientôt aux flammes d’un verset

Dont l’encre sans destin coule dans les latrines.

 

 

Francis Etienne Sicard Lundquist ©2011

Partager cet article

Repost 0
Published by lettresdesoie - dans pages en larmes
commenter cet article

commentaires

Rick 21/04/2011 11:20



Francis,


 


This is a great series...  keep on keeping on!   Rick



stellamaris 21/04/2011 09:27



Toujours aussi beau, Francis ! Toute mon amitié.



  • Lettres de soie rouge
  •  Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude
  • Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude

Recherche