Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 octobre 2011 6 15 /10 /octobre /2011 20:12

 

 

 

Branche-onirique.jpg

 

 

 

En caressant la nuit d’une mèche de cendre

Le brouillard maquillé sous un masque de fil

Longe le bord d’un lac dont le parfum subtil

Empoissonne le vent d’un désir de surprendre.

 

Une ombre épouvantée à l’honneur de se pendre

Avance à pas de loup dans la froideur d’avril

Vers un destin admis sans froncer un sourcil,

Puis pose un baiser flou sur un billet très tendre.

 

La lueur d’un flambeau psalmodie en latin

Quelques mots étouffés par un sanglot humain

Et dans l’obscurité le silence s’impose.

 

Un seul cri de douleur résonne dans le bois,

Quand l’indicible horreur d’une meute aux abois

Chasse mon cauchemar à l’instant où j’explose.

 

 

 

Francis Etienne Sicard Lundquist ©2011

Partager cet article

Repost 0
Published by lettresdesoie - dans pages blanches
commenter cet article

commentaires

Francis Etienne Sicard Lundquist 18/10/2011 15:58



Cher Stellamaris,


 


Encore une fois votre commentaire


me rassure


et m'enchante.


Merci de tout coeur,


Cordialement, 


Francis Etienne



stellamaris 16/10/2011 22:25



Toujours aussi beau ... Toute mon amitié.



  • Lettres de soie rouge
  •  Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude
  • Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude

Recherche