Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juin 2013 6 15 /06 /juin /2013 21:22

 

P1050467.JPG

 

 

Des raviers de soleil polis par la limaille

Jonchent les chemins creux d’une sombre forêt

Dont la dentelle en herbe essuie un mascaret

Faufilant la lumière à un fil de grenaille.

 

Proche d’une tourelle au pied d’une muraille

Des mares de papier aux mains d’un vergobret

Inondent le silence outrant un minaret

Où déjà se replie une lourde grisaille.

 

Des fanions d’or rouge et des bouts de bouchons

Remplissent le ciel nu de fabuleux cruchons

Versant l’éternité sur les lèvres de l’ambre.

 

Comme un dernier regard le jour pourtant se meurt

Entre les doigts fripés d’un rideau d’antichambre

Et le parfum musqué d’un nouvel imposteur.

 

Francis Etienne Sicard Lundquist ©2013

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Lettres de soie rouge - dans American jigsaw puzzle
commenter cet article

commentaires

Francis Etienne Sicard Lundquist 22/06/2013 18:06


Cher Stellamaris,


Je ne cesserai pas de vous le redire:


merci de tout mon coeur


pour votre assiduité


et votre commentaire.


Cordialement,


Francis Etienne

Francis Etienne Sicard Lundquist 22/06/2013 18:05


Thank you.


SW

stellamaris 16/06/2013 09:41


Toujours aussi beau, Francis ! Avec toute mon amitié.

Rick 16/06/2013 07:44


Another fine example of your diverse talents!   Rick

  • Lettres de soie rouge
  •  Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude
  • Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude

Recherche