Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juillet 2013 5 19 /07 /juillet /2013 20:48

 

 

P1000501.JPG

 

Dans la laine du soir j’égraine un chapelet

Détachant de la nuit des gouttes de silence

Que je plie en priant avec grande imprudence 

Comme si je tissais les fils d’un mantelet.

 

Des larmes de ferraille au bout d’un bracelet

Dégoulinent d’un miel dont la luminescence

Embrasse les yeux nus de mon adolescence

Passée au bord d’un cri sous un soleil paillet.

 

J’invente à bout de bras des marbres de dentelle

Dont les ailes de soie en forme de coupelle

Etouffent le parfum des boucles du jasmin.

 

Et pourtant sous mes mots recouverts de cytise

Coule un fleuve de sang aux reflets de banquise

Que les pierres du temps gonflent d’un parchemin.

 

 

Francis Etienne Sicard Lundquist ©2013

Partager cet article

Repost 0
Published by Lettres de soie rouge - dans Feuillets d'argent
commenter cet article

commentaires

Francis Etienne Sicard Lundquist 28/07/2013 15:28


Cher Stellamaris,


Merci encore de tout coeur.


Cordialement,


Francis Etienne

stellamaris 20/07/2013 08:59


Encore une splendeur, Francis ! Avec toute mon amitié.

  • Lettres de soie rouge
  •  Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude
  • Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude

Recherche