Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 juillet 2012 2 31 /07 /juillet /2012 16:46

 

 

Sous un voile de sel attisant le regard
Un visage de perle au sourire de moire

Contemple le soleil dissoudre son ivoire

Dans un bassin de feu baigné par le brouillard.

 

Des prismes de couleur barbouillant de leur dard

Les ombres du désert aux rondeurs de ciboire

Martyrisent la mer d’un cri blasphématoire

Dont les roches de l’aube éventent l’étendard.

 

Les cathédrales d’or s’effondrent par dizaine

Et jonchent de leur ruine un pays que la haine

Empoisonne en silence et sans aucun espoir.

 

C’est la fin de ce temps que l’art de l’écriture

Enlumina d’un sang qu’aujourd’hui le crachoir

Souille d’un souffle impur évidé de denture.

 

 

Francis Etienne Sicard Lundquist ©2012

Partager cet article

Repost 0
Published by Lettres de soie rouge - dans pages de l'ombre
commenter cet article

commentaires

Rick 01/08/2012 08:44


It is a pleasure to find you back online!    Rick

stellamaris 31/07/2012 22:35


Toujours magnifique, Francis !


Au vers 3, j'aurais plutôt écrit : "Regarde le soleil dissoudre" ou "Contemple le soleil qui dissout". Qu'en penses-tu ?


 


Avec toute mon amitié.

  • Lettres de soie rouge
  •  Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude
  • Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude

Recherche