Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mars 2014 1 24 /03 /mars /2014 21:17

 

P1100475.JPG

 

 

La terre s’est ouverte aux cascades d’acier

Et rougit le pavé des ruelles sans âme

Où se couche un vieillard sur un tapis infâme

Dont la peau éculée attise un créancier.

 

Comme chaque seconde au bout d’un balancier

Le regard du clochard illustre de son drame

La douleur de trembler au danger d’une lame

Qui brille dans la nuit hostile au besacier.

 

Un aboiement lointain déchirant la campagne

Etouffe le soupir d’un râle qu’accompagne

Le venin d’une lune en linceul de satin.

 

Qu’importe que se meure un homme de la rue

Pourvu que le parfum des croissants du matin

Eponge de nos yeux l’horreur d’une verrue ?

 

Francis Etienne Sicard Lundquist ©2014

Partager cet article

Repost 0
Published by Lettres de soie rouge - dans Vitrail de glaise
commenter cet article

commentaires

Francis Etienne Sicard Lundquist 25/03/2014 21:52


Cher Stellamaris,


Merci encore pour votre très élogieux commentaire


et merci surtout pour votre proximité.


Cordialement,


FE

Francis Etienne Sicard Lundquist 25/03/2014 21:51


Thank you I am delighted you enjoy the poems


SW

Francis Etienne Sicard Lundquist 25/03/2014 21:42


Merci Dominique,


Tes commentaires toujours proches


du texte me donne l'impression


d'une critique litétraire


digne d'un grand éditorial


et j'en rougis dans mon fors intérieur,


Merci encore de tout coeur, 


Cordialement,


FE

stellamaris 25/03/2014 14:26


Tragiquement splendide, Francis, le dernier tercet est d'anthologie ! Avec toute mon amitié.

Rick 25/03/2014 06:53


Your masterful virtuosity of/with words always amazes me!  Rick

  • Lettres de soie rouge
  •  Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude
  • Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude

Recherche