Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 avril 2011 4 14 /04 /avril /2011 17:48

 

DSCF0625-copie-1.JPG

 

 

 

Faisant chemin le long d’une large rivière,

Le Prince sans gaité, et sans son aumônière,

Songeait à son palais et aux jardins en fleur

Dont le parfum passé lui remplissait le cœur.

De sa triste pensée un bateau qui passait

Le distraya enfin, en approchant les quais.

A son bord, bruyamment, une troupe joyeuse,

A tue tête chantait de manière flatteuse

La gloire de soldats partis pour le combat.

Une guerre en effet agitait tout l’état

Semant dans le pays discorde et division.

Notre Prince, curieux, courut vers le galion,

S’assurant d’attirer l’attention du gabier.

Dès que l’homme l’eût vu, il se mit à crier :

« Que cherches-tu, gaillard, sur le bord de ces rives ?

Veux-tu grimper aux mats et frotter les coursives,

Brosser les ponts de bois, et dormir dans les cales

Entre les gros ballots et les rats qui détalent ? »

« A la guerre, je veux apprendre le courage,

De défendre le roi pour devenir son page,

Narguant tempête et vent à bord de ce vaisseau,

Et rejoindre ce port en triomphant bourreau ! »

Lança le courageux d’une voix noble et forte.

« Echelle donc ce flanc et rejoins notre escorte,

Car nous appareillons au lever de la lune,

Et voguerons bientôt vers nouvelle fortune,

Si tel est ton désir pour la grande aventure. »

Rétorqua le marin avec désinvolture.

Sitôt dit, sitôt fait et voilà notre ami

Bravant pluie et marée, menaçant l’ennemi,

Et défendant le roi, avec tant de bravoure

Que bientôt le pays son triomphe savoure.

Attendant le retour, qui ne pouvait tarder,

De notre fier héros que l’on voulait fêter,

On orna donc le port de drapeaux et bannières

D’où surgirent soudain rôtisseurs et crêpières

Bateleurs, magiciens, et faiseurs de chanson,

Car le peuple est friand de vertige et frisson.

 

 

Francis Etienne Sicard Lundquist ©2011

Partager cet article

Repost 0
Published by lettresdesoie - dans Le prince au coeur de soie
commenter cet article

commentaires

stellamaris 15/04/2011 10:32



Un conte toujours aussi plaisant, Francis, je me régale !


 


(hiatus distraya_enfin ; "cales" et "détalent" ne riment pas)


 


Toute mon amitié.



Rick 14/04/2011 20:31



Super!


 


Rick



  • Lettres de soie rouge
  •  Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude
  • Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude

Recherche