Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mai 2012 6 26 /05 /mai /2012 17:01

 

 

 

Les trois as

 

  Georges Faget - Bénard - huile sur toile - 1995  link

 

 

 

Un orgue de satin à l’odeur d’églantine

Fredonne à son ivoire un motet ogival

Que des ombres de soie aux embruns de cristal

Touchent de leur clarté comme un fil d’étamine.

 

Pas un souffle de ciel n’attise la courtine

Dont le velours ourlé d’organdi vespéral

Se gonfle d’un reflet rembruni de santal

Où se creuse l’envers d’une bouche mutine.

 

Qui tente de son jeu le diable immaculé

Sous un linceul de neige à peine simulé

Oubliant que l'orgueil n’est qu’un pli de la charte ?

 

Est-ce un prince enrichi par un peu de hasard

Ou le simple soupir d’un immortel regard

Qui repousse le temps aux lèvres d’une carte ?

 

Francis Etienne Sicard Lundquist ©2012

Partager cet article

Repost 0
Published by Lettres de soie rouge - dans Toiles de pages
commenter cet article

commentaires

Francis Etienne Sicard Lundquist 29/05/2012 20:04


Yes perhaps


I doubt very much


that the English translation


is even usefull !


Thank you again.


SW

Francis Etienne Sicard Lundquist 29/05/2012 20:02


Cher Stellamaris


Merci pour votre si juste impression


des textes


et votre admirative exclamation.


Vous savez bien que vous portez 


une grande partie de ma créativité


à sa perfection.


Merci encore,


Cordialement,


Francis Etienne

Rick 27/05/2012 08:47


They are always better in French!    Rick

stellamaris 26/05/2012 22:24


Envoûtant ... Superbe, Francis ! Toute mon amitié.

  • Lettres de soie rouge
  •  Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude
  • Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude

Recherche