Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 août 2011 7 21 /08 /août /2011 20:10

 

lettre-a-une-ombre-001.jpg

 

 

La fièvre de vous lire enivre ma patience

D’une rage endormie aux douleurs d’un sommeil

Qui coule entre mes doigts émaillé de soleil

Et sombre dans le feu d’une pure insolence.

 

Des rêves alourdis de chalands en latence

Grouillent comme des parcs colorés de vermeil

Où je plonge mon âme épuisée au réveil,

Parce que vous glacez ma beauté de faïence.

 

Des villes et des ports fabriqués de papier

Rongent les bords glacés de mon bel encrier

Renversant l’univers sur la chair de ma page.

 

Or dans le temps passé vous habitiez la mer

Près d’un pin parasol à la sève d’ombrage,

Que parfois j’embrassais d’un souvenir amer.  

 

 

Francis Etienne SIcard Lundquist © 2011

Partager cet article

Repost 0
Published by lettresdesoie - dans pages lyriques
commenter cet article

commentaires

Francis Etienne Sicard Lundquist 28/08/2011 17:55



Thank you so much !


SW



Francis Etienne Sicard Lundquist 28/08/2011 17:54



Cher Steallamaris,


Merci encore,


Cordialement,


Francis Etienne



Rick 22/08/2011 08:51



Liked this one very much!    Rick



stellamaris 21/08/2011 22:55



Toujours aussi beau, Francis ! Toute mon amitié.



  • Lettres de soie rouge
  •  Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude
  • Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude

Recherche