Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 avril 2011 7 03 /04 /avril /2011 20:45

 

 

DSCF0151.JPG

 

 

 

Jailli d’un jet de jour, l’arpège de mes mots,

Scintille sous mes doigts de mille et un cristaux,

Dont la soyeuse flamme évente les ventaux

De mes caves de pierre où fument des falots.

 

D’architrave en boisseau, pour les coquelicots,

J’invente des couleurs dont les pâles vitraux

Tachent les pavés d’or de cercles infernaux,

Que des ferrets de bronze ornent de calicots.

 

Les tombeaux d’empereur et les autels d’albâtre

Flamboyant de trésors sous le sel de mes larmes,

Marbrent ma peau de braise aux flous reflets de l’âtre.

 

Et si je teinte l’âme à l’encre des glycines,

C’est pour briser le temps et l’airain de ses armes,

D’un sourire de vent qui a perdu racines.

 


 

 

Francis Etienne Sicard Lundquist ©2011

Partager cet article

Repost 0
Published by lettresdesoie - dans pages blanches
commenter cet article

commentaires

myriam 08/04/2011 19:01



peux tu me faire un poème pour le 10 décembre stp. Bisous . Bonne soirée.



stellamaris 04/04/2011 00:03



Encore un magnifique poème, Francis ! Pas parfaitement classique puisqu'il ne respecte pas la règle de l'alternance des rimes masculines et féminines, mais magnifique ...


 


Toute mon amitié.



  • Lettres de soie rouge
  •  Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude
  • Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude

Recherche