Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juin 2012 3 06 /06 /juin /2012 22:45

 

 

 

 

 

Julina Meroow- Smith - Poeny - 24 avril 2012 - link

 

 

Penchant son cou zébré sur des ruches de chair

Une  étoile renaît d’une plume de lave

Et tisse le matin au fond d’un cœur concave

Où se creuse le vent le long d’un golf clair.

 

Que le nombre des jours soit le courant impair

D’une seconde bue aux larmes d’une épave,

Ou que l’astre adoré brasse un baiser d’agave,

Est-ce ainsi que se meurt la rage de l’éclair ?

 

Les confettis de plomb qui traversent l’espace

Brûleront par millier les images de glace

Et se fondront alors aux bouches de l’amour.

 

Qui peut obscurément palper la platitude

De l’univers vaincu par cette incertitude

Que le poète seul boucle de son tambour ?


 

Francis Etienne Sicard Lundquist ©2012

 


 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Lettres de soie rouge - dans Toiles de pages
commenter cet article

commentaires

Francis Etienne SIcard Lundquist 10/06/2012 17:53


Chère Marielle,


Je néglige toujours autant


mes promesses


de vous écrire


et malgré ma culpabilité,


je suis heureux


que vous puisiez inlassablement


dans le stock de mes textes pour illustrer


vos si belles pages,


sur lesquels tant de grands écrivains


se côtoient.


Bien entendu


c'est toujours


un très grand plaisir


et un grand privilège


de vous voir faire partager


mes poèmes


avec vos amis et lecteurs.


Ma vie devient de plus en plus compliquée


et l'écriture est vraiment un tour de force


que j'essaye de perpétrer tous les jours,


malgré les heures tardives ou les longues journées.


Mais la joie de faire plaisir


à d'aussi fidèles lecteurs


que vous,


me donnent des ailes,


de l'encre et des images.


Le languedoc


ne connaît pas trop de beau temps


mais je sais que le Berry n'est gère mieux loti.


Ne perdons pas espoir,


le soleil finira bien par se poser


sur nous,


malgré la si coquine Venus


qui voulut l'obscurcir


de son petit pois noir !


Merci Marielle


pour votre temps


et votre essentielle amitié.


Je vous embrasse de tout mon coeur,


Francis Etienne.


Ps: Me reposer viendra en son temps...


cordialement,

Francis Etienne SIcard Lundquist 10/06/2012 17:44


Thank you so much


once again,


I seem to be still able


to write decently.


SW

Francis Etienne SIcard Lundquist 10/06/2012 17:43


Cher Stellamaris,


 


Merci encore


pour votre participation au festival


d'images


qui vous a enthousiasmé


et merci aussi


pour votre amitié.


Cordialement.


Francis Etienne.

Marielle 07/06/2012 17:58


Cher Francis,


Tes pensées ne sont pas du tout en "pagaille"


d'aprés tout ce que je viensde lire, il y a de belles pages


et je ne sais plus lesquelles choisir, j'avais relevé "Pantomine de mots" que je passerai le 11juin et "Terre de sable" le 19 et merci à toi d'avoir écrit ces beaux poèmes et de me permettre de
les diffuser.


Je t'embrasse affectueuement, bonne inspiration pour continuer...mais il faut te reposer...


Marielle.

Rick 07/06/2012 08:38


I admire your creativity and your diversity!   Rick

  • Lettres de soie rouge
  •  Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude
  • Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude

Recherche