Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juillet 2011 2 12 /07 /juillet /2011 19:26

 

 

 

janus-001.jpg

 

 

 

Rouge est le cœur du feu car il masque la foudre

D’un instant répandu sur le marbre du soir,

Où s’abreuvent des pleurs échappés d’un parloir

Qu’un firmament de mots recouvre de sa poudre.

 

Noir, l’antre de la mort qu’un éclair sait dissoudre,

Tâche les tabliers d’une encre de lavoir,

Coulant entre les grains d’un immense miroir

D’où s’échappent des peurs que le vent peut découdre.

 

Vert, ventre de l’enfer, habillé de satin,

Dodeline en silence autour d’un diablotin

Dont les pattes de crin piétinent la chair nue.

 

Et si jaune est au bleu ce que blanc est au gris

C’est pour loger le temps dans un refrain compris

Entre une heure perdue et mes mots sans tenue.

 

 

 

Francis Etienne Sicard Lundquist ©2011

 

Partager cet article

Repost 0
Published by lettresdesoie - dans pages de l'ombre
commenter cet article

commentaires

Francis Etienne Sicard Lundquist 13/07/2011 21:54



Chère Marielle,


 


Les mots se partagent


comme les parfums,


et troublent


le coeur


d'une même illusion


que les âmes sereines


cueillent dans les passions.


Ecrire


est


l'art de taire


la parole.


 


Merci,


Marielle,


de votre générosité


et votre présence


sous mes lignes


si irrégulières.


 


Cordialement,


 


Francis Etienne


 



Francis Etienne Sicard Lundquist 13/07/2011 21:46



Chère Maria-Dolores,


 


Votre si chaleureuse remarque


et votre visite


me réjouissent


au plus profond.


Votre invitation


à rejoindre Poesis


est un excellent rappel


à mes promesses,


que peu de temps


efface si facilement


de ma mémoire.


Je vous promets de


partager


quelques lignes sur ce merveilleux forum


dont Stellamaris


sait si magnifiquement


attiser le feu sacré.


 


Merci encore,


Maria-Dolores,


 


Cordialement,


 


Francis Etienne



Francis Etienne Sicard Lundquist 13/07/2011 21:38



Cher Stellamaris,


En me répétant


prosaïquement,


je vous remercie,


vous devant


mon immense gratitude


pour votre présence


à chacun de mes pas.


 


Merci encore,


 


Cordialement,


 


Francis Etienne



Maria-Dolores 13/07/2011 17:43



Bonsoir Francis,


Un plaisir de découvrir ta plume sur un très beau sonnet et tes magnifiques vers, merci de ce partage à très bientôt sur poésis si le coeur t'en dit amicalement.



Marielle 13/07/2011 16:04



Ah ces murmures répandu sur le marbre du soir....J'aime bien...


Je passerai vendredi A Gruissan, un intant...Merci de l'avoir si tendrement écrit...


Affectueusement, Marielle.



  • Lettres de soie rouge
  •  Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude
  • Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude

Recherche