Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juin 2011 7 12 /06 /juin /2011 20:22

 

 

DSCF0009-copie-5.JPG

 

 

Dans un coffre de camphre aux écailles d’argent

Un stylet rehaussé d’une bague d’ivoire

Repose immaculé sur un coussin de moire,

Eblouissant le soir d’un serpentin ardent.

 

Une main sous un gant se ferme lentement

Et glisse entre ses doigts un vœu rédhibitoire

Que l’orgueil et la peur, comme une balançoire,

Repoussent de la haine au pur enivrement.

 

Une teinture en lin frémissant sans prudence,

Trahit la solitude et l’intruse présence

D’un nain observateur d’un drame byzantin.

 

Et dans le corps à corps d’une double impatience,

Le tocsin sonne une heure et la fin d’un destin

Que le bouffon servit sans aucune décence.

 


 

 

Francis Etienne Sicard Lundquist ©2011

Partager cet article

Repost 0
Published by lettresdesoie - dans pages blanches
commenter cet article

commentaires

Rick 13/06/2011 21:57



Another beautiful one to add to your collection!   Rick



Francis Etienne Sicard 13/06/2011 21:27



Merci,


Stellamaris,


Votre lecture


est si juste.


Oui,


complot de cour


et passion de puissance


fascinent


mon imagination,


parce qu'ils sont les règles


de l'âme humaine,


amour,


haine


et ubris.


 


Merci encore !


 


Cordialement.



stellamaris 12/06/2011 21:42



Crime dans un boudoir de soie ... C'est tellement bien raconté que c'en est un ravissement ! Superbe, Francis ! Toute mon amitié.



  • Lettres de soie rouge
  •  Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude
  • Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude

Recherche