Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mai 2011 2 17 /05 /mai /2011 20:55

 

DSCF0318.JPG

 

 

 

A pas lent de pendule un garde du palais

Mâche le temps collé dans un verre de brume,

Et fixe l’horizon comme pointe d’enclume,

Car ses bottes de cuir traversent les marais.

 

Quelques reines de France écrivirent des lais,

Arpentant les jardins dans leur royal costume,

Et bannissant les rois de l’ancienne coutume,

Elles mirent du grain sur des terres de lais.

 

Un ordre universel cède son rang au rêve

Et dans chaque écuelle à la soupe de fève

On ajoute un pain noir que le seigle a fourni.

 

Mais qui croira longtemps en l’amour ou la haine,

Si pour prêter serment les anneaux d’une chaine

Ensanglantent les mots d’un parjure ahuri.

 

 

 Francis Etienne Sicard Lundquist ©2011

Partager cet article

Repost 0
Published by lettresdesoie - dans pages blanches
commenter cet article

commentaires

Francis Etinne Sicard Lundquist 18/05/2011 10:02



Thank you !


I should say


another one


rather


than an other great one


but your opinion


is really a precious one !!


SW



Francis Etinne Sicard Lundquist 18/05/2011 09:59



Merci encore ure fois !


Je corrige cet écart de pied


que ma fatigue


a laissé


passer.


 


Merci encore.


Amicalement,


Francis Etienne



Rick 18/05/2011 06:18



Another great one!  Rick



stellamaris 17/05/2011 22:57



Superbe, Francis, mais une syllabe de trop au vers 8


Toute mon amitié.



  • Lettres de soie rouge
  •  Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude
  • Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude

Recherche