Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juin 2011 3 15 /06 /juin /2011 20:20

 

 

 

 

phare-portugais-001.jpg

 

 

 

 

Taciturne géant regardant l’océan,

Il perce le ciel noir de sa longue rapière

Et ronge l’horizon de sa fière lumière,

Quand la nuit descendue il chasse le forban.

 

Une mèche de verre inscrite au portulan

Guide nefs et marins d’une sure manière

Vers le port désigné comme seule tanière,

Quand l’orage rugit des éclairs d’éperlan.

 

Forteresse et beffroi, masse d’ombre et de fer,

Il brise le fracas des rires de la mer

De son silence amer que le rivage noie.

 

Mais dès l’aube il s’endort dans un bruit de brouillard

Et laissant le soleil renaître de sa joie,

Il passe le flambeau sous un pli d'étandard..

 

 

Francis Etienne Sicard Lundquist ©2011

Partager cet article

Repost 0
Published by lettresdesoie - dans pages blanches
commenter cet article

commentaires

stellamaris 17/06/2011 17:08



Et ce troisième tercet est désormais totalement à la hauteur des trois autres magnifiques strophes ! Toute mon amitié.



Francis Etienne Sicard Lundquist 17/06/2011 08:59



Cher Marielle,


 


Polyphème


a été pris en image


il y a bien des années,


au Portugal,


près de Cascais.


Merci en tout cas


pour votre patiente lecture


et votre encouragement


à poursuivre.


Votre bise


est délicieuse.


 


Cordialement,


 


Francis Etienne



Francis Etienne Sicard Lundquist 17/06/2011 08:56



Cher Stellamaris,


 


Merci encore pour votre commentaire


et votre précieux conseil.


J'ai déjà modifié les rimes


un peu plates en effet


et si pauvres,


et refondu ce deuxième tercet.


 


Merci mille fois


de me donner tant


de conseils


et de lire avec une telle attention


les textes que je mets en ligne.


 


Cordialement,


 


Francis Etienne



Francis Etienne Sicard Lundquist 17/06/2011 08:52



Thank you again !


Your reading is very precise


and shows a great sens of analysis


Thank you again.


 


SW



Marielle 16/06/2011 19:17



Magique ce polyphème...le regret ne pas savoir où le situer...


Bises.



  • Lettres de soie rouge
  •  Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude
  • Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude

Recherche