Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 février 2014 5 28 /02 /février /2014 20:23

P1110133.JPG

 

 

A chaque pas de l’aube un filet de satin

Coule d’un flacon d’or rempli d’ambre et de gloire

Que la main d’un géant verse sur de la moire

Tendue entre les fils d’une lune en rotin.

 

Languissant comme une âme aux bras d’un diablotin

Une ombre se faufile aux pages d’un grimoire

Pour écrire des mots enfuis de la mémoire

D’un homme se prenant pour un sombre lutin.

 

Un bourdon épuisé par le poids d’une plume

Se repose en silence au revers d’une enclume

Dont la chair étourdie ondule d’un frisson.

 

Qui froisse alors le mur au bord du cimetière

Lorsque passe un nuage au-dessus d’un buisson:

Est-ce le jour griffé par un chat de gouttière ?

 

 

Francis Etienne Sicard Lundquist ©2014

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Lettres de soie rouge - dans Vitrail de glaise
commenter cet article

commentaires

Francis Etienne Sicard Lundquist 04/03/2014 17:51


Chère Marielle,


Tout votre commentaire


est une friandise,


dont je vous remercie de tout mon coeur.


Je me délecte à votre plume


comme un chat giurmand de confiture.


Merci pour vos visites


qui me comble du paisr de lire vos trésors


d'esprit et de coeur


et d'y répondre


le sourire dans l'âme.


Bonne soirée à vous aussi.


Je vous embrasse


tres chaleureusement,


Votre ami


FE

Marielle 03/03/2014 21:41


Bonsoir Francis, quelques vers que j'ai retenu..


"L'aube au pas de satin


D'un géant coule sa main


Entre les plis de la lune


Une âme triste et brune


Se faufile entre les folios


Selon la mémoire des mots.


Un bourdon se repose, épuisé


Le chat le griffe froissé...


Au dessus d'un buisson


Un nuage passe, un frisson..."


Tu vas rire...


Je t'embrasse.Bonne soirée.


Marielle.

Francis Etienne Sicard Lundquist 01/03/2014 18:39


Cher Stellamaris,


Merci pour votre commentaire


dont je suis toujours aussi fier,


n'oubliant jamais


que vous avez guidé mes pas et souvent corrigé mes faux pas.


Merci encore de tout mon coeur,


Cordialement.


FE

Francis Etienne Sicard Lundquist 01/03/2014 18:38


Thank you so much.  I appreciate your effort to read and comment


each of these pages.


SW

Francis Etienne Sicard Lundquist 01/03/2014 18:37


Cher Dominique,


Ta très judicieuse remarque


me touche beaucoup,


car elle souligne l'attention


avec laquelle tu lis ces pages.


Je dois partager ton avis,


car il est bien vrai que le mercure


est un élément rare dans ce qui compose le fatras de mon écriture,


alors que, comme tu le remarques très finement


bien d'autres mots se fluidifient


de l'or au miel,


en passant par le cristal.


Je suis particulièrement attentif à tes remarques


qui éclairent ma lecture,


d'une lumière dont je prive souvent et intentionnellement ma raison.


Quant au dieu Mercure, 


qui m'est tutélaire puisque je suis du signe des Gémeaux,


il n'est pas étranger à ma mémoire,


et comme je te le précisais ailleurs,


il préside même à la naissance


d'un de mes personnages narrateurs (plus précisément son image grecque, Hermès).


C'est pourquoi, poursuivant ta pensée,


je te promets de faire bouillir du mercure


à l'encre de mes pages,


sous peu.


Merci encore pour ton amitié et ta richesse de coeur comme d'esprit.


Cordialement,


FE


 


 


 

  • Lettres de soie rouge
  •  Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude
  • Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude

Recherche