Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 avril 2011 3 06 /04 /avril /2011 20:56

 

 

DSCF0009-copie-2.JPG

 

 

 

La toile de cristal aux vasques de satin,

Gonfle son arc en ciel d'éclats d'alabandine,

Qu'une perle de sang, comme une ballerine,

Enrobe de son voile et tache de son crin.

 

Des mots raturés d'or, vidés de leur venin,

Éparpillent les sens emmitouflés d'hermine,

Sur des dunes de sel où parfois se devine

Le baiser d'un enfant pacifié d'un câlin.

 

La pulpe et sa liqueur fondent sous le plaisir

De croquer le printemps à la ruche invisible

D'un temps évaporé sous les doigts d'un fakir.

 

Et si le rire fuse autour des bouches closes,

C'est que le fruit trop mûr grise l'âme sensible

D'une larme de nuit aux plaisirs virtuoses.

 

 

Francis Etienne Sicard Lundquist © 2011

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by lettresdesoie - dans pages blanches
commenter cet article

commentaires

riot 07/04/2011 19:42



J'adore  ça, c'est trop beau, un nouveau poete se révele.


 



stellamaris 07/04/2011 08:13



Superbe, Francis, délicieusement sensuel ! Toute mon amitié.



  • Lettres de soie rouge
  •  Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude
  • Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude

Recherche