Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 novembre 2011 2 15 /11 /novembre /2011 20:57

 

 

 

 

Veillee-funebre.jpg

 

 

 

Gravé dans un silence un battement d’horloge

Traverse le salon de sa lance de fruit

Brodant chaque seconde au rideau de la nuit

Comme une dentelière au service du doge.

 

Le parc du pavillon aperçu de la loge

Se fond dans un brouillard qui pas à pas s’enfuit

Vers des étangs bordés par un jour très réduit

Dont les peintres flamands nous font souvent l’éloge.

 

Des statuts d’angelots fouillent de leur regard

Les marches du perron où se glisse un canard

Titubant sous le froid qui pèse sur la Seine.

 

Une femme penchée au dessus d’un enfant

Fredonne une berceuse au refrain lancinant,

Le cœur déchiqueté par le bruit de la peine.

 

 

Francis Etienne SIcard Lundquist ©2011

Partager cet article

Repost 0
Published by Lettres de soie rouge - dans pages en larmes
commenter cet article

commentaires

Francis Etienne Sicard Lundquist 17/11/2011 18:31



Cher Stellamaris,


Votre enthoussisme


m'est précieux,


particulièrement


en ce moment,


 


Cordialement.


 


Francis Etienne



stellamaris 16/11/2011 07:09



Superbe, Francis ! Toute mon amitié.



  • Lettres de soie rouge
  •  Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude
  • Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude

Recherche