Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juin 2013 3 19 /06 /juin /2013 20:59

 

P1050135.JPG

 

Le bruissement sourd d’un pas ganté de cuir

Déchire le pavé d’un palais à Venise

Où l’ombre d’une femme en habit de marquise

S’enfonce dans la nuit qui va s’épanouir.

 

Des roses de satin dont la chair a dû bruir

Aux lèvres d’un drapier que le temps divinise

Ravivent de leurs doigts la pure gourmandise

D’un passant égaré qui n’ose point s’enfuir.

 

Au clocher du carmel minuit sonne une noce

Sous le brouillard frileux d’un automne précoce

Dont les bourgeons de pluie écaillent le ciel gris.

 

Puis le silence empèse un éclat de la lune

D’un parfum de vanille et d’un bruit de grigris

Comme si le destin valait une fortune.

 

Francis Etienne Sicard Lundquist ©2013

Partager cet article

Repost 0
Published by Lettres de soie rouge - dans American jigsaw puzzle
commenter cet article

commentaires

Francis Etienne Sicard Lundquist 22/06/2013 18:10


Thank you it is now and again indeed.


SW

Francis Etienne Sicard Lundquist 22/06/2013 18:09


Cher Stellamaris,


Merci encore et encore


Cordialement,


Francis Etienne

stellamaris 20/06/2013 13:27


Toujours superbe, Francis, mais une syllabe de trop au vers 5 ("bruir" est à diérèse)


Avec toute mon amitié.

Rick 20/06/2013 06:43


Your creativity is amazing!   Rick

  • Lettres de soie rouge
  •  Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude
  • Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude

Recherche