Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 août 2018 4 16 /08 /août /2018 21:38
Broderie d'ombres

Le velours du silence au cœur d’un bris d’argile

Scintille dans la nuit d’où sourd l’éternité

Comme un ruisseau de givre ourlant la vérité

Sous le damas brûlant d’un nouvel évangile.

 

La mesure du temps court d’une main agile

Au métier à tisser des fils d’humanité

Autour de chaque instant dont la divinité

Couvre les mendiants au souffle si fragile.

 

Sous les tuiles des toits nichent des fils de roi

Que le vent a paré de l’argent d’un orfroi

Taché du sang versé par des anges en flamme.

 

Ils se fondent alors dans un flot de métal

Et rougissent le ciel à l’éclair de leur lame

Renversant le soleil et son soyeux étal.

 

 Francis Etienne Sicard Lundquist ©2018@Shortédition

 

Partager cet article
Repost0
6 août 2018 1 06 /08 /août /2018 21:14
Masque de nuit

Sur le sable du soir crisse une peau de lin

Dont la soie émaillée aux reflets d’une flamme

Habille le silence au fil noir d’une lame

Et d’une goutte d’or couverte de vélin.

 

Comme l’eau d’une source abreuve l’orphelin

Le vent pousse la soif au bout de son calame

Vers une bouche chue au pied d’un oriflamme

Enrubannant la mort d’un doigt d’un jobelin.

 

L’obscurité du ciel coule à goutte de nacre

Sur le sable glacé par l’exhalaison âcre

D’un venin distillé sous des crocs de satin.

 

Et quand fuse l’éclair à l’éclat de grenade

Un méandre de feu glisse dans le matin

Rassemblant l’univers au creux d’une monade.  

 

Francis Etienne Sicard Lundquist ©2018@Shortédition

 

 

 

Partager cet article
Repost0
31 juillet 2018 2 31 /07 /juillet /2018 21:57
Eveil

A la marge du jour un papillon d’écume

Sème des rides d’or sur la torpeur des bancs

Dont le jardin public déroule les turbans

Le long de ses sentiers enrubannés de brume.

 

Aux murmures du temps que l’encre d’une plume

Colore de joyaux et de bouts de rubans

Répond le flot nacré d’un parfum d’oliban

Comme si le soleil frappait sur une enclume.

 

Quelques taches de sang perlent dans les ruisseaux

Où déjà bâille un peu l’ombre des arbrisseaux

Echappés d’un sommeil que la brise évapore.

 

C’est un instant de paix, un souffle de beauté,

C’est le jour qui s’avance à pas de chat botté

Et tisse du corail au doigt d’un madrépore.

 

 Francis Etienne Sicard Lundquist ©2018@Shortédition

Partager cet article
Repost0
30 juillet 2018 1 30 /07 /juillet /2018 21:37
Songe crépusculaire

 

Sous l’arche d’un vieux pont une dentelle d’eau

Frétille dans le soir et brode sur la berge

Des mots bariolés d’un rouge canneberge  

Que les oiseaux friands tirent sur un radeau.

 

Le soleil rougissant écarte le rideau

D’un ciel de diamant où l’univers héberge

Des miroirs ciselés d’un revers de flamberge

Et des lustres en soie aux ailes d’hirondeau.

 

La lune en robe blanche évente de la neige

Sur des galets grisés par le bruit d’un manège

Dont la roue au moulin croque la chair du grain.

 

Les criquets curieux cachés dans la rocaille

Entrouvrent le secret d’une boîte d’écaille

D’où s’échappe un sanglot d’amour et de chagrin.

 

 Francis Etienne Sicard Lundquist ©2018@Shortédition

Partager cet article
Repost0
17 juillet 2018 2 17 /07 /juillet /2018 22:00
Phosphore de mots

Sous l’ardoise du soir une feuille de menthe

Colore un fond de ciel d’une pâte à vitrail

Que le fleuve enflammé colle sur son poitrail

Comme une fripe d’or prise dans la tourmente.

 

Des souffles de satin où le désir fermente

Sablent la peau des cours d’un grain de soupirail

Pour que fonde la ville au couleur d’un corail

Dont les reflets fuyards pavoisent l’eau dormante.

 

Il fane au bord du lac une ombre de jasmin

Entre un bassin de marbre et le bout d’un chemin

Où rôdent des parfums de soupirs et d’extase.

 

Puis le voile bleuté d’une nuit de plaisir

Enrobe le sommeil dans un geste d’emphase

Eteignant le soleil qui commence à rosir.

 

 

 Francis Etienne Sicard Lundquist ©2018@Shortédition

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2018 7 15 /07 /juillet /2018 22:00
Anneaux d'heures

Qui déroule le temps comme un fil de couleur

Au bout d’un cierge d’or dressé sur la banquise

Enluminant le ciel d’une lettrine exquise

Où se mêlent la joie et beaucoup de douleur ?

 

Est-ce un souffle du vent au rire persifleur

Ou la gloire d’un roi pour son ombre conquise

Aux marches d’un perron dont la sombre marquise

Cache la nudité sous un parfum de fleur ?

 

Et quel mystère vain flotte au bout d’un mirage

A la paille du soir mourant contre un vitrage

Dont la pluie a léché les mailles de brouillard ?

 

Mais qu’importe les mots et leur lourde besace

Quand glisse dans la nuit ce riche corbillard

Rhabillé d’un vitrail en plumes de rosace ?

 

 Francis Etienne Sicard Lundquist ©2018@Shortédition

 

Partager cet article
Repost0
14 juillet 2018 6 14 /07 /juillet /2018 22:41
Fatras d'astres

Dans l’encrier du soir où s’écoule l’orage

D’une vague brodée au bord d’un cil de vent

Des mots d’or et de feu de leur regard vivant

Brûlent l’éternité dans un transport de rage.

 

Des gouttes de cristal enrobent de cirage

L’arc de l’infinité qu’une fée en rêvant

Froisse contre son cœur tourné vers le levant

Comme un souffle d’enfant qui meurt avec courage.

 

Des ronces de soleil aux épines de fer

Déchirent les rideaux de l’aube et de l’enfer

Et puisent des éclairs dans le sac de la foudre.

 

Puis une main gantée arrache du cercueil

Un poète maudit dont le dernier recueil

S’enfonce avec lenteur dans un amas de poudre.

 

 Francis Etienne Sicard Lundquist ©2018@Shortédition

Partager cet article
Repost0

  • Lettres de soie rouge
  •  Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude
  • Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude

Recherche