Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juin 2013 7 23 /06 /juin /2013 20:21

 

P1040637.JPG

 

 

 

Des rivières de sable enrichissant la lune

Dérobent de la roche un manteau de vermeil

Dont les pans veloutés recouvrent le soleil

D’une masse de mots qui contemplent Neptune.

 

Proches des rides d’or d’une lointaine dune

Passent des matadors aux sourires de miel

Que des coupes de vin et des outres de fiel

Tentent de leur peau fine aux ombres de lagune.

 

Le jasmin d’une cour mouille de son poison

Les lèvres d’une femme en pleine pâmoison

Près d’un centurion que l’orage dénude.

 

Ainsi rougit le fer lorsque se meurt soudain

Au bout d’un long baiser la marque du dédain,

Et qu'enfin du regard un flot de sang exsude.

 

Francis Etienne SIcard Lundquist ©2013

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Lettres de soie rouge - dans American jigsaw puzzle
commenter cet article

commentaires

Francis Etienne Sicard Lundquist 24/06/2013 17:57


Cher Stellamaris,


Encore une fois merci de tout coeur,


pour votre lecture,


votre commentaire,


et votre immense amitié,


à laquelle je répondds pauvrement.


Très cordialement,


Francis Etienne

stellamaris 24/06/2013 17:53


Encore un poème magnifique, Francis ! Avec toute mon amitié.

Francis Etienne Sicard Lundquist 24/06/2013 11:13


Thank you very much


for your faithful comment.


SW

Rick 24/06/2013 06:50


Beautiful!   Rick

  • Lettres de soie rouge
  •  Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude
  • Ce blog a pour but d'exposer des pages de poésie, ornées de textes, d'images et de mélodies, pages écrites au fil des jours et, de rassembler des fragments de lumière comme à travers les cristaux d'un kaléidoscope. Il est ma première étude

Recherche